Association Florus Histoire et patrimoine de Flourens

Camille Ournac : homme politique et caricaturiste

Camille Ournac : homme politique et caricaturiste

Deux œuvres d'art de la salle du Conseil municipal lui sont associées

Son buste en marbre 

buste-ournac

le 31 août 1845 à Toulouse, Camille Ournac fut minotier, conseiller général, puis président du Conseil général. Maire de Toulouse de 1888 à 1892 il fut l'initiateur de la salle des Illustres. Il fut sénateur de 1897 à 1920. Élu sur la liste radicale, il appartenait au Sénat au groupe de la gauche démocratique.

Ses votes reflètent fidèlement la doctrine et les prises de position politique de son groupe, le concordat (1901), la séparation de l'Eglise et de l'Etat (1905), le libre exercice du culte (1906), les retraites ouvrières (1909) en sont quelques exemples.

Retiré à Toulouse, il y mourut le 24 février 1925 à l’âge de 79 ans; il était chevalier de la Légion d’honneur.

Camille Ournac, comme son frère Henry issu des Beaux Arts de Toulouse, s'est également illustré en tant que caricaturiste de talent signant ses dessins « Ka-Mill ».

ka-mill

Sources :

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Informations fournies par Amandine de Pérignon, Musée du Vieux Toulouse

Le tableau 

tableau-louis-xi-1

 

 

Les capitouls, serment de Louis XI de respecter la charte de la ville de Toulouse

Une commande publique

Ce tableau est lié à une commande pour la décoration de la salle des Illustres du Capitole rénovée en 1892. Le maire radical de l'époque, Camille Ournac, souhaite une galerie propre à assurer le triomphe des artistes toulousains, en célébrant les hauts faits qui ont ponctué l'histoire de la cité.

L'entrée de Louis XI à Toulouse fut confiée à Roucol, peintre local peu connu. La scène se passe devant la porte de Muret, les Pyrénées sont visibles.

Les capitouls représentés ont les traits des édiles de l'époque, dont Camille Ournac.

Mais l'esquisse de Roucol n'est pas retenue. On peut supposer que l'artiste soutenu par Camille Ournac, en raison de leurs affinités politiques, lui a fait don de son œuvre.

D'après les informations communiquées par Mme Luce Barlangue, professeure d'histoire de l'art à l'Université Jean Jaurès.

L'entrée solennelle d'un roi dans une ville

Il s'agissait pour les magistrats municipaux d'aller à cheval à la rencontre du roi Ce fut le cas en 1463 lorsqu'il fallut recevoir Louis XI, qui revenait de son entrevue avec les rois de Castille et d'Aragon à Bayonne.

On présentait au roi le « livre juratoire », le fameux Te igitur où était transcrit le début des quatre évangiles.

Ce préalable accompli, la remise des clefs de la cité, signe de soumission et d'obéissance, pouvait avoir lieu.

Sources :

D'après les Mémoires de la Société Archéologique du Midi de la France, t. LXV (2005) http://societearcheologiquedumidi.fr/_samf/memoires/t_65/115-138_Bordes.pdf

Pourquoi ces œuvres à Flourens ?

Le tableau comme le buste sont des dons de Mme Marie Jeanne Tarbouriech, propriétaire à Flourens de la demeure de Ciserol, acquise par la famille en 1896.

Cette propriété était décorée intérieurement de peintures de Henry représentant des scènes bucoliques du paysage flourensois.

Or cette donatrice était la fille de Camille Ournac.

Les capitouls  représentés sur le tableau:tableau-louis-xi-2bis