Association Florus Histoire et patrimoine de Flourens

2019 Veillée d’automne le Vendredi 22 novembre 2019 : Les troubadours

4 juillet 2019

veillee-troubadours

La veillée de Florus a connu un franc succès en recevant Jòrdi Passerat, spécialiste de la littérature médiévale, pour parler des troubadours du Moyen Âge. Près de 80 personnes se sont retrouvées à la salle des fêtes.
Une première partie a permis d'apprécier un film d'animation sur “Dame louve” de Peire Vidal, troubadour toulousain, réalisé par Eric Plateau.

Durant plus d'une heure, Jòrdi Passerat, officier des palmes académiques et président du Collège d'Occitanie, a tenu l'assemblée.
Ce fut avant tout une traversée de 150 ans d'histoire de troubadours du XIe et XIIe siècle qui a vu fleurir dans toute l'Occitanie et même au-delà (Italie, Espagne) plus de 500 amoureux de la poésie et de la langue occitane, qui voyageaient pour certains de châteaux en châteaux,d'autres partageant la cour de certains seigneurs.

Tous ces troubadours, originaires de différentes régions, du Limousin au Languedoc, ou de la Gascogne à la Provence avaient une langue commune : l'occitan médiéval et l'art du “trobar”. L'histoire montre que différentes formes de poésie ont existé durant cette période à savoir l'amour courtois où la femme devenait la “Dame”, la courtoisie et chevalerie, ou les “sirventes” à caractère plus critique de la société.
Pour terminer, l'intervenant a présenté un troubadour local “Nat de Mons” originaire du village voisin. Même s'il est peu connu, il est l'auteur des “Leys d‘Amors”, traité de grammaire et de rhétorique occitanes.

Ces troubadours ont pour la plupart vécu durant les années perturbées du catharisme.
Pour Jòrdi Passerat, même si l'histoire de France n'a pas reconnu la langue d'Oc, elle garde avant tout quelques mots de “la lenga nostra” et notamment le mot “amour”, mot d'origine et de prononciation occitane.